Un terrarium est l’équivalent d’un aquarium pour plantes. La différence réside dans le substrat. Tandis que dans un aquarium le substrat est l’eau, dans un terrarium le substrat est de la terre ou encore du sable. Le but est de créer un biotope adapté pour certaines espèces animales ou végétales qui ne pourrait pas survivre en temps normal dans notre climat.

Les paramètres à prendre en compte

Un terrarium doit pouvoir s’adapter à l’espèce qui vivra dedans. Cela implique beaucoup de caractéristiques afin de pouvoir reproduire des conditions de vie favorables pour cette espèce. Voici les différentes caractéristiques que vous devrez prendre en compte.

Matériaux

La majorité des terrariums sont en verre. En 2ème position vient le plastique puis le bois et l’acier. Vous devez choisir votre matériau en fonction de sa résistance à l’humidité, de son poids ou de la finition que vous voulez. Vous trouverez aussi certains terrariums grillagés qui offrent une meilleure aération.

Dimensions

Les dimensions de votre terrarium doivent être choisies en fonction du nombre d’espèces qu’il abritera, de leur taille adulte ou encore de leurs besoins en espace. Ce dernier critère concerne les grandes plantes comme les plantes grimpantes par exemple, ou encore les espèces arboricoles.

La lumière

Vous pouvez compléter votre manque de lumière par un éclairage artificiel. Vous avez le choix entre les néons, les lampes à sodium ou encore les DEL. Afin de régler la lumière en fonction des saisons et du climat d’origine de votre espèce, vous pouvez acheter un régulateur jour/nuit.

Ajuster la température

La chaleur est indispensable au développement des espèces. Pour augmenter la température vous pourrez utiliser des lampes ou plaques chauffantes, des cordons chauffants ou encore un chauffage à air. Il n’existe aucun moyen commercialisé permettant de contrôler la température au sein de terrarium. Afin d’effectuer les variations de températures nécessaires à chaque espèce, vous pouvez utiliser un groupe de réfrigérateur ou encore des cellules à effet Peltier.

Les autres paramètres à prendre en compte

Il s’agit d’abord de l’hygrométrie. Le taux d’humidité est à contrôler, certaines espèces nécessitent un taux élevé d’humidité contrairement à d’autres.

Ensuite, il y a le substrat. Il s’agit de la matière qui va composer votre sol. Chaque espèce nécessitera un substrat différent, pour savoir lequel utiliser renseignez vous auprès de professionnels.

Enfin, nous avons l’aération. Elle est importante pour éviter la formation de moisissures ou de bactéries. Le schéma le plus utilisé est une aération basse associée à une aération haute à l’opposé du terrarium.

Mise en place d’un terrarium

Après avoir considéré tous les paramètres et acheté les accessoires nécessaires à votre terrarium, il ne reste plus que sa mise en place. Voici les différentes de sa mise en place :

  • Prévoyez un système de drainage car la stagnation de l’eau dans le fond est nocive pour votre terrarium.
  • Placez du gravier dans le fond de votre terrarium, d’une hauteur de 2 à 4 cm. Ce sous-sol sera une réserve d’eau pour le terrarium.
  • Placez au dessus du gravier un feutre de jardin afin d’empêcher que le substrat ne soit entraîné dans le gravier.
  • Enfin, placez votre substrat à l’aide d’un entonnoir pour ne pas salir les parois de votre terrarium.

En conclusion, pour construire son terrarium, il faudra prendre en compte tous les paramètres de croissance de l’espèce que vous voulez mettre dans votre terrarium. Une fois que les accessoires pour assurer le biotope adéquat sont achetés, vous pouvez adopter le schéma classique que nous vous avons décris pour construire votre terrarium.