Que ce soit pour la rédaction de votre projet de fin d’étude, ou pour effectuer une simple enquête pour un projet extra-scolaire ou professionnel, le questionnaire est un outil très important à prendre en compte dans l’étude méthodologique ou dans la phase pratique de vos projets, et c’est également le sujet de notre article. Si vous voulez avoir plus d’informations, on vous invite à lire jusqu’à la fin.

Tout ce qu’il faut savoir sur le questionnaire

Quels sont les types du questionnaire ?

Avant de vous étaler les types de questionnaire, il est important de définir ce dernier. C’est un outil d’étude méthodologique et un document composé de questions et de réponses notées lors d’une interview entre le chercheur ou l’enquêteur et son enquêté. Il est divisé en deux types :

  • Le questionnaire direct : où l’enquêté se chargera lui-même de noter ses réponses.
  • Le questionnaire indirect : celui-ci requiert la présence des deux parties, parce que c’est bien l’enquêteur qui va prendre note des réponses fournies par son interlocuteur.

Comment se fait un questionnaire ?

Le questionnaire peut se faire de différentes façons, selon le choix de l’enquêteur ou la disponibilité de l’enquêté :

  • La correspondance : dans le passé, les questionnaires étaient transmis sous formes d’échantillons aux enquêtés via voies postales. Aujourd’hui, c’est la façon la plus répandue grâce au développement de la technologie et elle parait même très efficace, surtout lorsque l’échantillon est diffusé sur les réseaux sociaux.
  • L’entretien : c’est une simple rencontre organisée au préalable entre les deux parties, les questions sont souvent préparées à l’avance avec un éventuel changement établi lors de l’interview. Elle ne s’avère souvent pas très efficace par manque de disponibilité des enquêtés.
  • Par voie téléphonique : à condition que le questionnaire soit très court et efficace.

Qu’est-ce qui fait un bon questionnaire ?

  • Le contenu doit être impérativement clair, neutre et surtout adéquat, d’abord au sujet, et aux personnes questionnées ;
  • La structure du questionnaire requiert une préparation préalable du matériel. Elle doit également obéir à une certaine longueur des questions élaborées, à un ordre de sections et à une orientation qui facilite la tâche à la personne interrogée ;
  • Un questionnaire doit notamment être simple et dotée d’une présentation très claire et qui soit bien soignée.

NB : il faut surtout faire attention aux questions ouvertes, qu’elles soient simples et pas très personnelles.

Comment bien élaborer un questionnaire ?

Pour réaliser un questionnaire qui soit efficace sur tous les plans, la bonne préparation et le respect des étapes suivante est primordial :

  • La précision de l’objet de son enquête et la délimitation du sujet, et consulter le répertoire des moyens disponibles ;
  • Délimiter l’aire et la population concernées par le questionnaire ;
  • Établir une première liste brouillonne des questions à poser ;
  • Effectuer une recherche sur l’objet et les personnes enquêtées ;
  • Rédiger un premier échantillon de questionnaire de son projet et mettre en forme adéquate son questionnaire ;
  • Faire un test avec des personnes proches pour rattraper les failles, pour corriger ensuite valider le questionnaire ;
  • Effectuer l’enquête, ensuite rédiger le rapport final en se basant sur les résultats et l’analyse de l’enquête.