Combien coute une assurance temporaire utilitaire ?

assurance temporaire utilitaire

Le prix d’une assurance temporaire utilitaire varie non seulement d’un assureur à un autre, mais dépendra également du nombre de jours à couvrir, ainsi que des garanties afférentes. Par conséquent, un petit rappel de circonstance s’impose pour mieux comprendre tous ces variables.

En quoi consiste une assurance temporaire utilitaire ?

L’assurance temporaire consiste avant tout à assurer un véhicule pendant une durée d’un jour à 90 jours maximum. On parlera alors d’assurance temporaire utilitaire lorsqu’il s’agit d’assurer les véhicules dont le poids est de 9,5 tonnes au plus (PTAC), avec au moins 2,55 mètres de largeur et 12 mètres de longueur au moins. Sont inclus dans cette catégorie les fourgons, camionnettes, Pick-up extra-large, etc., dédiés au transport de marchandises.

À quels moments recourir à une assurance provisoire utilitaire ?

assurance temporaireTrès souvent, la souscription aux assurances temporaires utilitaires est nécessaire quand il s’agit de :

  • Louer un utilitaire pour un usage professionnel, comme le transport de biens par exemple. Une assurance doit être obligatoirement jointe au contrat de location.
  • Emprunter la camionnette ou le fourgon d’un proche pour un usage provisoire.
  • Voyager ou séjourner dans un pays étranger dans lequel votre assurance actuelle n’est pas couverte.
  • Résilier ou suspendre un ancien contrat d’assurance classique.
  • Récupérer de fourrière un utilitaire.

Souscrire à une assurance temporaire utilitaire peut être également avantageux dans la mesure où elle permet de conduire ces types de véhicule rien qu’avec le permis B.

Le coût d’une assurance provisoire utilitaire

Une assurance temporaire revient à la longue beaucoup plus coûteuse qu’une assurance annuelle classique. À plus forte raison celle d’un utilitaire. Simplement parce que cela comprend beaucoup plus de risque. Non seulement l’assureur doit couvrir une personne qu’il ignorait totalement, mais aussi en raison des marchandises éventuelles transportées, dont la valeur pécuniaire est souvent inestimable.

Cependant, même si ces tarifs varient d’une compagnie à une autre, certains finissent par devenir la formule standard appliquée par bon nombre d’assureurs.

Les voici !

  • Une journée = 11 euros
  • Deux journées = 22 euros
  • Trois journées = 30 euros
  • Une semaine (7 jours) = 50 euros
  • Un mois (30 jours) = 200 euros

Ces tarifs peuvent de même changer en fonction du type d’utilitaire, les offres et garanties proposées, le nombre de conducteurs à bord, l’usage du véhicule, et le nombre de véhicules utilitaires à couvrir.

Des cas d’allègement ?

Il existe en effet des conditions dans lesquelles ces montants peuvent être assouplis. En effet, un particulier peut décider de louer un utilitaire pour un usage personnel. Un déménagement par exemple. Dans ce cas, le coût sera beaucoup plus moindre que celui d’un professionnel (artisan, frigoriste, etc.). Par contre, si ce particulier loue un utilitaire pour des fins professionnelles, il sera facturé au même titre qu’un professionnel.

C’est pourquoi les compagnies d’assurances proposent trois sortes de contrats d’assurance temporaire utilitaire.

  • Simple : offerte aux particuliers pour assurer un utilitaire pendant une courte durée.
  • Individuelle : spécialement conçue pour les professionnels.
  • Flotte : pour couvrir l’assurance de plus de 3 utilitaires.assurance temporaire

Assurance temporaire utilitaire, quelles garanties ?

En raison du type de véhicule, quelques garanties d’assurance supplémentaires s’ajoutent à celles d’un véhicule ordinaire. Ainsi, une assurance temporaire utilitaire couvrira les risques d’accidents, de vol, d’incendie et de cassure involontaire ou volontaire des pare-brise et glaces. Elle couvrira également la protection juridique et celle du conducteur, ainsi qu’une garantie d’aide en cas de panne ou d’accidents de tout genre.

Que doit-on faire en cas de sinistre ?

Que vous ayez souscrit à une assurance temporaire ou pas, les démarches sont globalement les mêmes. Vous allez devoir impérativement faire un certain nombre de choses pour être couvert.

Juste après l’accident :

  • Il faut sécuriser les lieux pour éviter le suraccident. Mettez votre gilet jaune et mettez également en place votre triangle.
  • Téléphonez aux secours, s’il y a des blessés.
  • Appelez la compagnie d’assurance chez qui vous avez souscrit votre contrat d’assurance temporaire, pour qu’il puisse vous envoyer une dépanneuse le cas échéant.
  • Remplissez votre constat amiable avec l’autre conducteur. Aujourd’hui de plus en plus d’assurances proposent des constats dématérialisés.
  • Notez les coordonnées des témoins éventuels en cas de désaccord entre les deux personnes.

Si vous n’avez rempli votre constat en ligne, vous devrez impérativement l’envoyer à votre compagnie sous 5 jours maximum. Si vous avez été blessé pendant l’accident ou si vous avez été hospitalisé et que vous êtes donc dans l’impossibilité de respecter ce délai, c’est l’hôpital ou les forces de l’ordre qui vont s’occuper de réaliser cette démarche à votre place.

Voici enfin quelques petits conseils sur les choses à faire et à ne pas faire, lorsque vous remplissez votre constat.

  • Essayez d’être le plus précis possible quant aux circonstances de l’accident, ainsi que sur les dommages liés à celui-ci.
  • En cas d’accident à l’étranger, vous devez alors contacter Mondial Assistance et non plus votre compagnie d’assurance chez qui vous avez souscrit votre contrat.
  • N’essayez surtout pas de masquer certains faits ou de négocier avec l’autre conducteur. C’est votre compagnie d’assurance qui va s’occuper de déterminer les circonstances exactes du sinistre.

Vous l’avez compris avoir une assurance est primordiale et obligatoire dès que vous prenez le volant. D’ailleurs si vous cherchez une assurance temporaire pour conduire un véhicule, je vous conseille d’aller faire un tour sur le site : https://www.assurance-voiture-temporaire-provisoire.com . Vous pourrez être surpris par les tarifs proposés. Il serait dommage de prendre des risques pour rien.