Une voiturette est un petit véhicule de terre à moteur qui peut être conduite sans permis. Si vous avez récemment acquis une nouvelle, la loi française vous oblige à l’assurer. Existe-t-il des différences entre l’assurance d’une automobile classique et celle d’une voiturette ? Combien faut-il donc compter pour bien assurer sa voiturette ? La réponse à toutes ces préoccupations dans les lignes à suivre.

Quelles différences de prix entre l’assurance auto traditionnelle et l’assurance voiturette ?

Les contrats d’assurance auto classique et les contrats d’assurance voiture sans permis (VSP) proposent généralement les mêmes formules. Ces formules sont entre autres l’assurance au tiers qui est obligatoire, l’assurance tous risques et l’assurance intermédiaire. Il en est de même pour les ajouts de garanties optionnelles qui sont également identiques. C’est à ce niveau qu’il peut y avoir variation du prix de votre assurance voiturette.

Si vous pensez ajouter des options comme la protection du conducteur, les garanties contre les vols et incendies, la protection juridique et autres, vous devez être prêt à payer le prix que cela engendre mensuellement. En effet, ce sont ces options qui augmentent généralement le coût de l’assurance VSP. Néanmoins, elles sont importantes pour votre sécurité, surtout financière.

Quels sont les garanties et avantages de l’assurance voiturette ?

Les compagnies d’assurances prennent en compte plusieurs facteurs avant de fixer le coût de votre assurance VSP. Il s’agit notamment de :

  • Profil du conducteur (cas de retrait ou suspension de permis, âge,…) ;
  • Type de la voiturette (occasion ou neuve) ;
  • Lieu de stationnement de la voiturette ;
  • Domicile ou lieu de résidence.

De manière générale, il faut préciser que les compagnies d’assurances revoient souvent à la baisse la tarification de l’assurance VSP. Ceci s’explique par le fait que les voiturettes ont une vitesse qui se limite à 45 km/h, ce qui les implique rarement dans les accidents graves de circulation. Les assureurs proposent ainsi des prix attractifs à leurs conducteurs.

Quel budget pour assurer au mieux sa voiturette ?

Il faut compter moyennement une cotisation mensuelle d’environ 50 € pour une assurance voiturette. Cela vous reviendra donc à 600 € l’année. De manière plus détaillée, la formule au tiers requiert entre 20 et 55 € de cotisation mensuelle. Si vous optez au contraire pour la formule intermédiaire, il faudra compter au minimum 30 € le mois et 62 € au maximum. Quant à la formule tous risques, elle nécessite un minimum de 42 € et un maximum de 70 € par mois.

Si vous avez une Aixam, l’assurance pour une formule au tiers vous coûtera entre 48 et 55 € le mois. Pendant ce temps, la Ligier ne prend mensuellement qu’entre 44 et 48 €.

Pour assurer au mieux votre voiturette, l’idéal serait d’utiliser un comparateur d’offres d’assurances. Il vous permettra de faire des économies en vous fournissant toutes les informations dont vous avez besoin sur les garanties de chaque contrat, les exclusions ainsi que les franchises affectées. Le comparateur vous aidera notamment à choisir un assureur qui propose un bon plafond de remboursement annuel dans son contrat. N’oubliez surtout pas que l’assurance de votre voiturette est obligatoire selon la loi française bien que le véhicule soit accessible sans permis.